Introduction

La diététique des yeux

J’ai écrit il y a maintenant plus d’une vingtaine d’années mon premier livre sur la diététique des yeux ou je donnai des conseils de nutrition pour prévenir le vieillissement oculaire et certaines maladies des yeux.

Je donnais toutes les informations sur les compléments alimentaires et je décrivais les rapports qu’il existait entre l’hygiène de vie, l’alimentation et l’état de santé de nos yeux. A cette époque ce livre a été assez révolutionnaire et avait eu beaucoup de succès (quatre rééditions) et avait été traduit en plusieurs langues. J’ai écrit d’autres livres par la sur les oligo-éléments les vitamines et les méthodes les plus naturelles.

J’ai ensuite toujours continué à prodiguer des conseils sur les compléments alimentaires aux personnes qui me consultent, en même temps qu’une activité chirurgicale très spécialisée (chirurgie du segment antérieur de l’œil cataracte et chirurgie de la vision : lasik femto lasik). A l’époque j’ai été un précurseur dans ce domaine et c’est vrai que beaucoup de mes collègues pensaient qu’il s’agissait d’élucubrations.

Actuellement malgré une information très importante sur les méthodes naturelles, les règles à suivre ne sont pas claires. De plus en plus de gens sont attires par la possibilité d’une prévention de certaines maladies oculaires.

Les changements de notre mode de vie, nos habitudes de travail sont tellement différentes que nous avons fabrique de nouvelles affections et surtout nous vivons beaucoup plus longtemps et nous voulons préserver notre capital visuel le plus longtemps possible. N’oublions pas que paradoxalement : plus nous vieillissons plus nos yeux deviennent importants car nous passerons beaucoup plus de temps à lire et à regarder qu’a faire du sport.

Les personnes entre 20 et 40 ans sont beaucoup plus sensibilisées à conserver leur capital santé. C’est pour ces raisons que j’ai décide de refaire un livre sur « comment préserver nos yeux par la prévention la nutrition et l’hygiène de vie ». Depuis cette période il y a tellement de recherches et d’études entre les relations qui existent entre la santé des yeux l’alimentation.

De la à dire en parodiant la célèbre phrase « nous sommes ce que nous mangeons » nos yeux sont un peu la traduction de ce que nous mangeons et comment nous vivons. Beaucoup de choses ont change en une vingtaine d’années et en particulier notre mode de vie qui se sédentarise passant notre vie devant un écran, un Ipad un Iphone etc. Une nourriture moins saine que l’on achète toute faite dans laquelle il ne reste plus les vitamines, les minéraux, les acides amines, les acides gras nécessaires à la santé de nos yeux.

Bien sur nous avons fait d’énormes progrès technologiques et les machines que nous utilisons, pour diagnostiquer et opérer dépassent les rêves les plus fous et étaient réellement inconcevables à l’époque. Il ne faut en rien regretter le passé, la preuve c’est la sécurité avec laquelle nous effectuons des interventions (cataractes , chirurgie de la vision , chirurgie de la rétine ) qui étaient pour certaines d’entre elles inconcevables .

Pour la cataracte qui est une des opérations oculaires qui apparaît actuellement la plus fréquente (plus de 500000 interventions par an ) l’utilisation de la microchirurgie, de produits visqueux permettant à l’œil d’avoir une certaine tonicité pendant l’intervention , de phacoemulsificateurs de plus en plus sophistiques permettant de fragmenter le cristallin a travers des incisions de plus en plus étroites , maintenant le phacolaser femtoseconde qui a terme va permettre de faire une intervention tout laser , des implants cristalliniens ( sorte de lentilles intraoculaires qui remplacent le cristallin ) devenues de plus en plus souples passant par des incisions de plus en plus étroites permettant de corriger à la fois la myopie ou l’hypermétropie mais également les astigmatismes et la presbytie .

Les lasers de plus en plus sophistiqués permettant d’opérer des myopes, des astigmates, des hypermétropes des presbytes. Des médicaments et des produits de plus en plus sophistiqués sont injectes et permettent de traiter ou tout du moins de stabiliser les DMLA (degerescences maculaires liées à l’age) exsudatives .Pour ce qui est des formes sèches (ou atrophiques), il n’y a pas de réel traitement et le meilleur moyen reste une prévention. Du fait de son anatomie il y a deux choses à préserver dans l’œil sa transparence et son mécanisme de réception et de transmission de l’influx nerveux au cerveau.

Du fait de ces avancées technologiques, est ce que les méthodes naturelles de prévention ont perdu de leur attrait ? Ce n’est pas du tout ce que l’on remarque et on découvre de nouvelles vertus et possibilités thérapeutiques à des aliments, des vitamines, des acides gras, des acides amines, des minéraux et des oligo-éléments.

Par exemple la vitamine C remise à l’honneur comme prévention de la cataracte. L’opération de la cataracte n’est pas un acte complique ni dangereux mais il est toujours intéressant de prévenir le vieillissement. On peut citer également toutes les études qui ont montre l’importance de la nutrition et de la supplementataion pour les DMLA (degeneresences maculaires liées à l’age). Il y a également l’apport de acides gras essentiels et autres suppléments dans le traitement de l’œil sec.

Je me suis servi pour réécrire ce livre des nouvelles recherches sur les actions de la nutrition et de la suplementation naturelle dont je me sers pour prévenir les problèmes chez mes patients. J’ai fait un livre simple avec des schémas simples moins précis mais qui permettent de comprendre les différentes affections oculaires et leurs origines. Ce n’est surtout pas un livre pour faire de l’automédication et la meilleure prévention est de consulter votre ophtalmologiste régulièrement. Lorsque vous venez faire un bilan visuel l’ophtalmologiste en profite pour contrôler les différentes structures de l’œil.

Acheter le livre

Si vous êtes intéressé à acheter notre livre, Merci de remplir le formulaire de commande.

Non lisible? Changer le texte. captcha txt

Start typing and press Enter to search