LE GLAUCOME

Comprendre comment fonctionne l’œil

Le glaucome est une maladie pernicieuse car elle donne dans la plupart des cas très peu de symptômes jusqu’au moment la personne remarque que son champ visuel est limite et qu’il y a des zones de flous dans son champ visuel. Le glaucome est une maladie grave qui peut conduire à la cécité. En général le glaucome est une maladie qui est souvent familiale et c’est pour cette raison que l’on demande aux personnes dont un membre de la famille est atteint de glaucome de se faire surveiller.

Le glaucome est dans l’immense majorité associé à une élévation de la pression oculaire au dessus de la normale. En fait Il y a plusieurs types de glaucome, le plus fréquent étant le glaucome chronique. Ce glaucome chronique caractérisé le plus souvent par une élévation de la pression oculaire au dessus de la normale va entraîner en l’absence de traitement une réduction progressive du champ visuel qui peut aller jusqu’à la cécité. Le traitement de ce glaucome est constitué par différentes catégories de gouttes ou de collyres qui sont des collyres anti- glaucomateux destines à faire baisser et normaliser la pression oculaire. Il faut savoir que les collyres contre le glaucome doivent être mis tous les jours « ad vitam æternam ». On ne peut pas les arrêter sous peine de voir remonter la tension oculaire.

En cas d inefficacité de ces collyres d’autres thérapeutiques sont utilises différents types de laser destines à repermeabiliser les orifices d’évacuation de l’humeur aqueuse et des interventions chirurgicales appelées sclerectomies ou trabeculectomies qui vont donner d’excellents résultats sur la pression. Il faut savoir qu’il n’y a pas de méthode qui assure une bénéfice définitif et total.

Il y a des variantes dans ce glaucome chronique et qui peuvent être encore plus difficiles a traiter : le glaucome pigmentaire. Des particules de pigments iriens viennent boucher les orifices d’évacuation de l’humeur aqueuse. Il y a également le glaucome exfoliatif. Il procède du même phénomène mais ce sont des petites particules provenant de la capsule antérieur du cristallin qui viennent boucher les orifices.

Il y a une forme de glaucome souvent familial qui est à mon sens plus difficile à traiter que les autres c’est le glaucome à pression normale. Il est encore plus insidieux car le moyen de contrôle qui est l’analyse de la pression oculaire est impossible dans ce cas et c’est le champ visuel, l’analyse du nerf optique par le fond de l’œil, par l’oct ou l’hrt qui vont permettre de surveiller il semble que dans ce glaucome la tête du nerf optique soit plus fragile.

LE GLAUCOME AIGU

Dans ce cas la pression intraoculaire va s’élever brutalement jusqu’à entraîner une douleur aigué au niveau de l’œil et l’œil devenant dur, accompagne de nausées et de vomissement. Il s’agit d’une anomalie anatomique l’angle formé par la cornée et l’iris est très étroit et l’iris en se dilatant peut fermer cet angle et entraîner une élévation brutale de la tension oculaire.

Une surveillance régulière chez l’ophtalmologiste permettra d’éviter la survenue du glaucome aigu. L’ophtalmologiste proposera en cas de risque trop important de faire une iridotomie au laser qui est réalisée en quelques minutes et qui enlèvera le risque. Le risque de survenue d’un glaucome aigue par fermeture de l’angle est plus fréquent chez l’hypermétrope et donc si vous êtes fortement hypermétrope consultez plus souvent.

En quoi la diététique et l’apport de compléments peuvent aider dans le glaucome. En ce qui concerne la pression oculaire elle-même peut de complément semblent avoir une influence mais comme aliments je citerai l’ail et comme complément le magnésium.

Il est nécessaire de s’attaquer aux facteurs engendrant la degenerescence des axones des cellules ganglionnaire de la rétine.
Il faut protéger à la fois la circulation de la tête du nerf optique et protéger les cellules de l’attaque des radicaux libres.

Je conseille comme hygiène de ne pas fumer car effectivement la cigarette va entraîne une moins bonne oxygénation de la tête du nerf optique, de manger moins de graisses animales, de manger beaucoup de légumes.

Comme compléments alimentaires, certaines molécules semblent plus importantes :
La citicoline : elle va avoir un effet protecteur sur les membranes en restaurant les phospholipides membranaires et en empêchant l’action des radicaux libres.
Elle a été utilisée comme médicament neuroprotecteur des les années 1970 (dans certaines maladies dégénératives et dans certains accidents vasculaires.
Elle a une très bonne tolérance (dose recommandée 200 mg a un g) la dose dangereuse est 4g par kg.

Des études ont été faites chez des enfants amblyopes l’amélioration a été supérieure chez les enfants ayant pris la citicoline.

En ce qui concerne le glaucome des patients ont été suivis pendant une durée de 8 ans (équipe de Parisi). Les résultats ont montre de meilleures performances chez les patients traites (PEV).En revanche l’arrêt du traitement montre une baisse des performances. Une étude publiée en 2013 Ottobelli et al ont fait une étude sur les champs visuels de 41 patients.

Le Ginkgo biloba : il est connu depuis de très nombreuses années pour ses activités vasculoprotectrices en empêchant l’oxydation des membranes des capillaires.

Le magnésium : il a des propriétés neuroprotectrices et des actions diverses

Outre ses trois éléments
L’apporte de sélénium, de zinc, comme antioxydants et de vitamines du groupe B car elles participent à la constitution des nerfs

Acheter le livre

Si vous êtes intéressé à acheter notre livre, Merci de remplir le formulaire de commande.

Non lisible? Changer le texte. captcha txt

Start typing and press Enter to search