La sécheresse oculaire

Comprendre comment fonctionne l’œil

La sécheresse oculaire
Pour comprendre les mécanismes de la sécheresse oculaire il faut comprendre comment sont produites les larmes et quel est le rôle des larmes. Le rôle des larmes entre autres est de nourrir la cornée qui est la partie transparent de la surface de l’œil .Elle contribue a maintenir transparente cette membrane sinon elle devient moins claire et contribue à donner une bonne vision. Le film lacrymal indépendamment de son rôle nutritif de la cornée a un véritable rôle optique et de sa qualité dépend notre bonne vision.

Il y a sous la paupière supérieure deux glandes lacrymales (principale et accessoire).

Dessin des glandes lacrymales

Au bord des paupières il y a des glandes tubulaires qui sont très importantes et qui participent à la bonne qualité du film lacrymal : ce sont les glandes meibomius.

Depuis quelques années on s’est aperçu de l’importance de ces glandes de meibomius qui fonctionnent de moins en moins bien probablement liées des facteurs environnementaux et à notre hygiène de vie et nutritionnels.
Ces pathologies des glandes de meibomius sont regroupées dans des syndromes : Dysfonction des glandes de Meibomius.

Toutes les études montrent que la sécheresse par évaporation trop rapide des larmes est la plus commune et que 86 % des patients souffrant de sécheresse oculaire ont une DGM (dysfonction des glandes de Meibomius.

Cette atteinte des glandes se caractérise par une diminution des secrétions produites par les glandes lors du clignement et une altération des glandes. Le composant lipidique qui permet la stabilité des larmes et qui empêche son évaporation est moins secrété. Ces dysfonctions peuvent arriver dans certaines pathologies comme l’acné rosacée avec le bord des paupières très rouges. Mais souvent sans qu’il y ait une pathologie associée autre que des facteurs environnementaux.

Ce n’est pas une maladie en soi ou ce n’est pas forcement le signe d’une autre maladie plus générale.
La sécheresse oculaire avec les symptômes qu’elle entraîne.

  • yeux qui piquent démangeaisons
  • sensibilité a la lumière
  • impression de grain de sable
  • Yeux rouges
  • bords des paupières rouges

C’est un problème extrêmement fréquent pour lequel les gens consultent fréquemment. Ce n’est pas forcement quelque chose de grave mais c’est très gênant. Cela représente entre dix et 15 % des motifs de consultation pour un cabinet d’ophtalmologie. Ce phénomène a toujours existé mais il a pris beaucoup plus d’ampleur depuis le travail total sur écran, depuis la climatisation des bureaux, le travail dans des bureaux en « open space «
Chaque ordinateur a un petit ventilateur qui va brasser la poussière et dessécher l’air ambiant.

La climatisation avec l’impossible d’ouvrir les fenêtres va donner une sensation de fraîcheur surtout en desséchant l’air.
La sécheresse va compliquer la vie des porteurs de lentilles .Ils vont moins supporter leur lentilles es porter pendant un temps plus court, ils vont avoir rapidement les yeux rouges.
La sécheresse oculaire chez les porteurs de lentilles représente un risque réel :

  • apparition d’un cercle rouge autour de la cornée
  • vaisseaux plus apparents sur le blanc de l’œil qui est la conjonctive
  • moins bonne vision en particulier nocturne
  • risque d’abcès de cornée (des germes vivant dans des milieux pauvres en oxygène peuvent provoquer des infections de la cornée)

Nous conseillons alors d’éviter de porter les lentilles ou de limiter le temps de port. La solution correction par laser est proposée si la personne est une bonne candidate pour le laser .La sécheresse oculaire trop sévère peut être une contre indication au lasik. The ABCs of Dry Eye Nutrition  Shira Hirschman Weiss.htm

La sécheresse oculaire peut être liée à certaines maladies comme la polyarthrite rhumatoïde Et elle peut entraîner à la fois une sécheresse oculaire sévère et une sécheresse de la bouche : on appelle ce syndrome le syndrome de Gougerot Sjogren. La sécheresse peut être liée à une dépression et également aux médicaments antidepressifs.

Un violent choc émotif ou un deuil peuvent entrainer un véritable assèchement oculaire. Souvent on entend des patients nous dire « Docteur j’ai tellement pleure que je n’ai plus de larmes » ou au contraire le fait d’avoir un violent choc émotionnel peut entraîner de façon brutale et la personne ne peut même plus pleurer. L’acné rosacée assez caractéristique parce que le bord des paupières est rouge et il y a des plaques rouges sur les joues et une couperose. Du fait de son atteinte sur les glandes de meibomius elle entraîne une sécheresse oculaire importante.

Les opérations de chirurgie réfractive LASIK entraînent une sécheresse oculaire dans l’immense majorité des cas très modérée qui disparaît au bout de quelques mois avec les gouttes lubrifiantes. Dans certaines études (Pr. Beatrice COCHENER University of Brest) on évalue à 10% le risque de sécheresse oculaire sévère après LASIK. La diminution de la sensibilité cornéenne réduit le clignement et la production de larmes. D’après les études du Pr. COCHENER la diminution de la quantité de larmes augmente leur osmolarite ce qui entraîne la production de facteurs inflammatoires qui vont agresser la surface de la cornée.
Il faut dépister les personnes qui ont le risque de sécheresse oculaire post lasik (Tear Lab.)

Le traitement de l’œil sec repose du point de vue des compléments sur les oméga 3, de l ‘acide gammalinolenique en suppléments. (Étude PR John Sheppard) étude Penny Asbell (NYC)

En général pour le traitement d’une sécheresse oculaire 1000mg deux fois par jour. Ce dosage apportera la quantité suffisante d’EPA et de DHA.
Une étude faite a Boston publiée dans Cornea (prestigieux journal d’ophtalmologie) de Korb avril 2015 la combinaison d’un traitement local gouttes lubrifiantes + soins des paupières avec compresses chaudes + oméga 3.Les resutatts sur trois mois montrent une diminutions des symptômes de sécheresse oculaire et au niveau des glandes de meibomius une meilleure fonctionnalité.

Une Etude faite en inde publiée dans le même journal (Bhargava, Kumar) montrent une très nettes amélioration du confort des porteurs de lentilles après six mois de prise d’oméga 3.

Acheter le livre

Si vous êtes intéressé à acheter notre livre, Merci de remplir le formulaire de commande.

Non lisible? Changer le texte. captcha txt

Start typing and press Enter to search