Le traitement des yeux secs

Comprendre comment fonctionne l’œil

Le traitement des yeux secs officiellement est constitué par des collyres larmes artificielles et des collyres visqueux et pommade vitamine a pommade ophtalmique. Le traitement a base de ciclosporine restasis aux états unis qui est réserve aux sécheresses sévères.

A part ce traitement officiel, il y a les méthodes de prévention diminuer les allergies , diminuer les médicaments qui peuvent dessécher les yeux, augmenter l’hygrometrie de la pièce ou l’on est.

Qu’est ce que nous utilisons comme traitements naturels ?

Boire beaucoup d’eau, surtout l’hiver ou l’on a moins soif. En hiver il y a une rupture du film lacrymal beaucoup plus rapide car on passe du froid avec du vent quand on est dehors et ensuite on rentre dans un bureau surchauffé ou climatisé.

Certains aliments et boissons peuvent être impliquées dans la sècheresse oculaire : l’excès de caféine , le vin rouge chez certaines personnes ,les aliments gras contenant des graisses saturées.

C’est pendant le sommeil que se reconstituent les larmes , si on dort peu les yeux seront secs .Ceux qui ont un rythme inversé et qui travaillent la nuit.

Ont les yeux secs.

Les personnes qui travaillent sur plusieurs écrans dans la banque dans des milieux climatisées ont les yeux secs et je leur conseille des larmes artificielle et de mettre un humidificateur dans leur chambre.

Après une naissance, le fait d’avoir des nuits plus courtes et surtout pour les mères qui allaitent on remarque le plus souvent une aggravation e symptômes de sécheresse ainsi que pendant la grossesse elle-même. En plus de collyres lubrifiants u régime plus riche en omega 3.

Une sécheresse oculaire est aggravée par l’age, le manque d’exercice, la mauvaise hygiène alimentaire, l’alcool, le stress, les anesthésies générales, la pollution, le manque de sommeil.

Certaines maladies entrainent une sécheresse oculaire plus sévère et chronique comme les maladies rhumatismales et certaines maladies de système.

Les symptômes occasionnés par la sécheresse peuvent être plus ou moins importants sensation de brulures, vision floue , grains de sables photophobie ( très grande sensibilité à la lumière ), mauvaise vision ou vision fluctuante , bords des paupières rouges.

Avant pour l’ophtalmologiste la sécheresse oculaire était un problème mineur mais nous considérions cela comme un problème de confort par rapport aux maladies graves de l’œil ayant un retentissement visuel . C’était avant car l’ophtalmo s’est aperçu que la sécheresse pouvait vraiment pourrir la vie des patients et pourrir celle de l’ophtalmologiste dans certaines conditions.

Je vais m’expliquer : pour un ophtalmologiste qui fait les opérations de lasik ce qui est mon cas , je m’assure entre autres choses que la personne n’ait pas l’œil trop sec car les lasik va dessécher les yeux dans le mois ou les trois mois qui suivent l’intervention . Mais si la personne que je vais opérer souffre de sécheresse oculaire , il risque d’y a voir une aggravation importante de la sécheresse initiale et même en mettant des gouttes lubrifiantes toutes les heures la personne va souffrir de sécheresse plus grave.

Elle va être déçue de notre intervention et la vision sera de moins bonne qualité c’est pour cette raison que l’on surveille attentivement ce criter avant l’opération.

Nous avons développé une quantité de stratégies pour lutter contre la sécheresse en identifiant les rasions et les mécanismes de production des larmes et pourquoi avec certains facteurs et certaines affections elles deviennent insuffisantes

Acheter le livre

Si vous êtes intéressé à acheter notre livre, Merci de remplir le formulaire de commande.

Non lisible? Changer le texte. captcha txt

Start typing and press Enter to search